• La rédaction Du MAG !

Comment l'Assemblée des Départements de France s'engage pour une république numérique ?

Réponse avec Claude Riboulet, Vice Président de l'Assemblée des Départements de France

Claude RIBOULET Président du Conseil départemental de l’Allier Président de la Commission Innovation et Numérique de l’ADF – Assemblée des Départements de France

1) Monsieur Riboulet, comment l'Assemblée des départements de France agit-elle pour rendre les collectivités plus numériques ?


L’ADF a pris à bras le corps le besoin d’une République numérique dans les territoires, non seulement pour les promesses de liberté et de progrès que le numérique permet, mais aussi au regard des fragilités sociales et territoriales qu’elle révèle. Cette action passe par une forte implication pour réussir la couverture numérique de tous les territoires en termes d’infrastructures, qui en est le préalable indispensable. Les usages et l’inclusion sont aussi essentiels dans nos travaux, que ce soit au travers des questions d’identité numérique renforcée, d’outils pour les aidants et plus généralement de facilitation des démarches, ou, de santé connectée, pour accompagner les démarches des Départements et généraliser des solutions qui profitent à tous nos territoires.


2) Pouvez-vous nous préciser les actions que vous souhaitez impulser ou mettre en œuvre pour rendre le numérique plus inclusif dans les territoires de France ?


Avec l’ADF, les Départements se sont fortement impliqués pour participer à la définition du cadre de l’action publique au travers d’une stratégie nationale partagée d'inclusion numérique. Mais c’est d’abord sur le terrain que les agents départementaux agissent quotidiennement pour faire du numérique un instrument de solidarité au service de tous, afin de détecter les publics fragiles, les accompagner dans leurs démarches, et les orienter pour les rendre autonomes. Quand un groupe de départements portent un projet numérique de facilitation de la prise de rendez-vous dans le secteur social, c’est à la fois un facteur d’efficacité et un engagement de solidarité et d’inclusion. Nous allons accélérer ce type de démarches communes.


3) Selon notre dernière enquête « Les Français sont-ils numériques ? », 7/10 Français déclarent manquer de compétences pour affronter le tout numérique. Que leur dire pour les rassurer ?


Il faut écouter cette inquiétude des français et les 13 millions de nos concitoyens en difficultés avec le numérique, mais il n’y a pas de fatalité, Les Départements, creusets des solidarités sociales et territoriales, définissent ou participent pleinement à l’effort de « mise à niveau » des compétences numériques, par un accompagnement de proximité. Nous resterons cependant attentifs à ce que la dématérialisation ne fasse pas disparaître le contact humain, qui reste essentiel et qui doit compléter les avancées réelles permises par le numérique.


4) Quels seraient vos conseils pour aider une collectivité dans une démarche de smart city ? Et selon vous, quel serait le point de départ d’une telle démarche ? 


Ces sujets d’évolution de nos infrastructures en lien avec le numérique sont trop souvent vus comme l'apanage des seules zones urbaines et des métropoles, et devraient en réalité être dénommé "smart territoires". Les Territoires intelligents sont un enjeu formidable de nos politiques publiques. En appui des Départements, eux-mêmes en liaison avec les communes au niveau des bassins de vie, nous avons détaillé, au sein d'un livre blanc de l’ADF*, une méthode pour appréhender ces sujets, en nous référant non seulement à l'Etat de l'Art mais aussi au partage d'expériences et de bonnes pratiques existant d'ores et déjà au sein des Départements. Autant qu’un enjeu technologique, une telle démarche doit d’abord s’appuyer sur une vision politique du territoire, avec sa dimension d’organisation et de gouvernance, nécessairement ouverte.


5) Ce magazine est un trimestriel destiné aux décideurs politiques locaux de France. Quel message souhaitez-vous leur faire passer ?


Le numérique reste une nouvelle frontière d’égalité et de croissance pour les territoires. Les collectivités sont moteurs et ont plus que jamais leur place dans le déploiement des solutions numériques. Pour autant, cette action publique ne peut s’entendre seule et doit emmener avec elle l’ensemble des services numériques publics et privés, qui doivent profiter à tous les citoyens, y compris sur les territoires les moins denses

Je rappelle également que les Conseils départementaux élaborent avec l’Etat les schémas départementaux d’accessibilité des services au public. Dans ce cadre, l’inclusion numérique a toute sa place.


* « Territoires intelligents, Internet des Objets, quelles politiques pour les Départements ? », 2019.


Clara.P // Journaliste du Mag des Territoires Numériques

Le Mag des Territoires Numériques

1er Partenaire média des collectivités numériques de France 

E-mail: contact@lemagdesterritoiresnumériques.com

Tél: 02 46 91 08 57

Adresse : 331 rue d'Alsace, 45160 Olivet

La rédaction est joignable du

Lundi au Vendredi : 

De 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Recevez nos actus !