Le Mag des Territoires Numériques

1er Partenaire média des collectivités numériques de France 

E-mail: contact@lemagdesterritoiresnumériques.com

Tél: 02 46 91 08 57

Adresse : 331 rue d'Alsace, 45160 Olivet

La rédaction est joignable du

Lundi au Vendredi : 

De 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Recevez nos actus !
  • La rédaction Du MAG !

L'armée française résolument à la pointe du numérique

Retour sur le traditionnel défilé militaire du 14 Juillet :

Une armée à la pointe du numérique !


Guillaume notre journaliste de la région parisienne était sur place pour se rendre compte des dernières innovations technologiques de l'armée Française


En 2018, et pour la première fois, 56 experts en cyberdéfense de l’armée française de l’unité Comcyber (créée en septembre 2017, cette unité compte 3400 personnes) ont descendu les Champs Elysées pour le défilé du 14 juillet.


Cette année, près de 4.300 militaires, 196 véhicules, 237 chevaux, 69 avions et 39 hélicoptères ont été mobilisés. le premier tableau du défilé était ainsi consacré à l'innovation de défense : robots, drones et exosquelettes utilisés par les militaires au sol, et nouveautés technologiques dans le spatial, l'aérien, le terrestre, le maritime et le cybernétique seront présentées sur grand écran. Parmi les innovations : le robot multitâche à quatre roues Stamina, capable de se diriger sans faire appel au GPS, le robot Colossus utilisé par les pompiers de Paris lors de l'incendie de Notre-Dame de Paris ou encore le minuscule drone Black Hornet, doté d'une caméra très haute résolution


La Patrouille de France ouvre le défilé, suivie de plusieurs avions militaires, dont le nouvel avion d'entraînement Pilatus PC-21, sur lequel les futurs pilotes de chasse sont désormais formés et le Transall C160 Gabriel, un avion espion très rarement montré, Enfin Franky Zapata créateur du Flyboard Air, une plate-forme volante propulsée par cinq réacteurs à jet d'air, ouvrait la aprade : peu avant le défilé, la ministre des Armées avait expliqué sur France Inter vouloir en « tester différentes utilisations, par exemple une plateforme logistique volante ou bien une plateforme d'assaut » pour les militaires.

"La guerre cyber a commencé et la France doit être prête à y combattre", avait expliqué la ministre en début d’année juste avant le Forum international de la cybersécurité . L’armée se prépare ainsi à répondre à la multiplicité des attaques , provenant de groupes malveillants, de hackers isolés, ou d'États.


Franky Zapata - Champion du monde de jetski

Franky Zapata a offert un spectaculaire "show" futuriste en volant debout, fusil en main, à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol sur son "Flyboard", un engin de son invention, au-dessus des Champs-Elysées.


C'est sans doute l'innovation qui aura le plus marqué les spectateurs.


Qui est Franky Zapata, "l'homme volant"


La présence du "Flyboard Air" lors du défilé du 14-Juillet intervient à la suite de plusieurs marques d'intérêt de la part du gouvernement. Fin 2018, l’inventeur était convié au Forum Innovation Défense, événement durant lequel l’armée française a dévoilé ses dernières innovations. Zapata, qui avait offert une démonstration remarquée, a depuis bénéficié d’une aide publique de 1,3 million d’euros pour développer sa technologie.


Vous pouvez visionner l'extrait publié par nos confrères du Parisien


Parmi les autres innovations présentées, figurent le robot multitâche à quatre roues Stamina, capable de se diriger sans faire appel au GPS, le robot Colossus utilisé par les pompiers de Paris lors de l’incendie de Notre-Dame de Paris ou encore le minuscule drone Black Hornet, doté d’une caméra très haute résolution.


STAMINA

(« Sustainable and Reliable Robotics for Part Handling in Manufacturing Automation »)

Ce robot est capable de se repérer sans GPS grâce à un système de navigation par l’image, et ce, quelle que soit la nature du terrain. Il peut ainsi mémoriser en temps réel de nouveaux itinéraires et pourrait à terme équiper les futurs robots tactiques polyvalents de l’armée de Terre.


COLOSSUS


Un robot "made in France" qui a déjà fait parler de lui lors de l’incendie de Notre-Dame. Il avait en effet aidé les pompiers de Paris à éteindre l’incendie. Ce petit engin peut prendre des photos et reporter des images sur une tablette tactile. Il peut également mémoriser sa position GPS et s’adapter à tout type de terrains : escaliers ou pentes. Muni d'un canon à eau capable de propulser 2 500 litres par minute3, il mesure 1,60 mètre de long et pèse 500 kilogrammes. Il est équipé de chenilles, qui lui permettent notamment de monter des escaliers, et est capable de tracter jusqu’à deux tonnes. Outre éteindre des feux, il peut faire des relevés d'informations et de reconnaissance visuelle grâce à une caméra thermique embarquée.


Black Hornet


Ce drone de seulement 16 centimètres et 33 grammes a été développé par les Norvégiens, mais équipe l’armée française. Il est utilisé dans le cadre de l’opération Barkhane depuis 2016 dans le Sahel. L’armée britannique l’utilise également en Afghanistan, et les forces américaines et australiennes en sont équipées. Le Black Hornet peut voler jusqu’à 21km/h pendant 25 minutes à une portée pouvant atteindre deux kilomètres.

Silencieux et extrêmement léger, le Black Hornet 3 conserve l’apparence des modèles précédents mais gagne en robustesse et en modularité en permettant, entre autres, le remplacement « in the field » de la charge utile. Face à la sophistication croissante des systèmes de brouillage, Prox Dynamics protège désormais la liaison de données au moyen d’une nouvelle clé AES de 256 bits. Il est en outre capable de naviguer dans des environnements privés d’accès GPS.


Nous vous souhaitons à toutes et tous une très belle fête nationale

Guillaume. C