• La rédaction Du MAG !

Le Président des Petites villes de France répond à nos questions.

Lors de notre dernière parution, nous avons décidé d'interroger toutes les associations d'élu(e)s de France. Nous sommes heureux de vous partager le portrait de Christophe Bouillon Président des Petites villes de France.


1) Monsieur Le Président, comment agissez-vous concrètement au sein de l'organisation des Villes de France pour rendre d'avantage nos communes plus numériques ?


L'Association des petites villes de France fédère depuis 1990 les petites villes de 2 500 à 25 000 habitants, pour promouvoir leur rôle spécifique dans l'aménagement du territoire. Elle compte aujourd'hui près de 1 200 adhérents, présents dans tous les départements de France métropolitaine et d'outre-mer.


Au sein de l'association, nous échangeons régulièrement, entre maires, sur les enjeux de la transition numérique dans les territoires. Une association comme la nôtre doit en effet offrir un cadre de partage d'expériences, à la fois des réussites et des défis à relever. Nous portons également la voix des petites villes dans les discussions avec l'Etat notamment sur le déploiement des infrastructures numériques, l'élaboration des services publics en ligne et la question de l'inclusion numérique.


2) Quel constat pouvez-vous nous dire de la situation du numérique dans nos petites villes de France ?


Les petites villes sont des pôles d'initiative dans la course à l'innovation. Leur ADN (qui est fait de relations de proximité, de circuits courts et d'interfaces entre l'urbain et le rural) les rend plus adaptées aux mutations.


Mais l'association a également identifié depuis longtemps les risques que représentent l'accélération des transformations en cours. La fracture numérique demeure une réalité, en matière d'accès aux infrastructures mais aussi, de plus en plus, en termes d'accessibilité des usages. La dématérialisation est une opportunité mais aussi un défi pour nos mairies qui constituent, dans la plupart des territoires, le premier point d'accès aux services publics. En effet, les administrés recherchant un accompagnement dans leurs démarches administratives en ligne s'adressent souvent, tout d'abord, à l'agent d'accueil en mairie.


3) Selon notre dernière enquête « Les Français sont-ils numériques ? », 7/10 Français déclarent manquer de compétences pour affronter le tout numérique. Que leur dire pour les rassurer ?


Le Président de la République a fixé l'objectif de 100% de services publics dématérialisés à horizon 2022. Nous devons nous fixer, en tant qu'élus locaux, l'objectif de 100% de services publics accessibles pour l'ensemble de nos administrés.


L'APVF a contribué activement à l'élaboration de Stratégie nationale pour un numérique inclusif. L'objectif de cette stratégie a été de dresser un état des mais aussi de commencer à élaborer de nouvelles ressources à mettre à la disposition des collectivités et de l'ensemble des acteurs de l'inclusion numérique.


Mais le véritable enjeu pour nous sera de rendre opérationnelle cette stratégie au niveau de nos territoires : d'identifier les outils permettant de développer les initiatives locales et d'adapter nos méthodes de travail en mairie.



4) Quels serait vos conseils pour aider une collectivité dans une démarche de smart city ? Et selon vous, quel serait le point de départ d'une telle démarche ?


Il me semble que le point de départ d'une telle démarche doit être de démontrer en quoi une ville plus « intelligente » peut conduire à une ville plus « inclusive ». J'estime en effet que le meilleur moyen de faire adhérer nos habitants au concept de la « ville connectée » est justement de dépasser la conceptualisation pour démontrer les bienfaits concrets des nouvelles technologies.


5) Ce magazine est un trimestriel destiné aux décideurs politiques locaux de France. Quel message souhaitez-vous leur faire passer ?


Les prochaines équipes municipales, celles qui seront élues l'année prochaine, auront la lourde responsabilité d'inventer l'administration locale des années 2020. Pour moi, cela veut dire transformer nos mairies en véritables plateformes, proposant de nombreux services publics mais aussi un accompagnement et une forme d'expertise, conjuguant avec habileté l'humain et le numérique.


Paul.M : Journaliste du Mag des Territoires Numériques

Contact presse : contact@lemagdesterritoiresnumeriques.com

Le Mag des Territoires Numériques

1er Partenaire média des collectivités numériques de France 

E-mail: contact@lemagdesterritoiresnumériques.com

Tél: 02 46 91 08 57

Adresse : 331 rue d'Alsace, 45160 Olivet

La rédaction est joignable du

Lundi au Vendredi : 

De 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Recevez nos actus !