• La rédaction Du MAG !

Maires pris pour cibles, le Mag s'engage !

Nous avons le devoir de soutenir nos élus locaux et de leur apporter notre soutien




" Une république est difficile à gouverner lorsque chacun envie ou méprise l'autorité qu'il n'exerce pas". St Just

Menaces, incivilités, violences verbales et physiques, insultes, lettre anonymes , prises à partie sur les réseaux sociaux, 361 maires et adjoints ont été victimes d'agressions diverses en 2018 selon une note du ministère de l'Intérieur. 2019 poursuit sur cette lancée, jusqu'à la mort en début août du maire de Signes dans le Var.


"Le maire est à la tête d'une petite patrie, comme le dit François Baroin, celle qui rassemble les valeurs de la République"

S'en prendre à l'élu le plus proche - à portée d'engueulade comme le dit Gérard Larcher le président du Sénat- c'est en fait s'en prendre à soi-même, à la chose commune, au vivre ensemble.


La petite musique médiatique, bien relayée par la capacité de chacun à se sentir autorisé derrière son clavier, à déverser une bile sans recul, fait entendre un refrain fangeux:  les élus ne servent à rien , ils se servent. Trop bien payés (646.25€ pour le maire d'une commune de moins de 500 habitants, 1178,46€ jusqu'à 999 habitants, 1634.63 € jusqu'à 3499 habitants ; 92.3% de communes de moins de 3500 habitants), ils dépenseraient un argent qui n'est pas le leur , en cocktails, aménagements inutiles et autres opérations personnelles. Et quand ils prennent une décision, c'est bien sûr sous prétexte d'un vague intérêt général, uniquement un renvoi d'ascenseur amical voire personnel.


Et si l'on renversait cette vision ? Et si l'on rappelait l'attachement de nos concitoyens aux élus de proximité ?

Un sondage paru dans le JDD (Ifop, 8 & 9 août sur 1006 personnes) montre que s'il existe bien une défiance envers les élus nationaux, 83% des sondés ont une bonne opinion des mairescontre 38 % pour les élus en général: le maire est encore vu comme l'interlocuteur valable pour les problèmes du quotidien, un super assistant social, voire une super nounou.

Le projet de loi sur le statut de l'élu – promesse de campagne d'Emmanuel Macron – sera une forte avancée, s'il est clair et protecteur, garantissant devoirs et droits. Examiné à l'automne prochain, il devra être à la hauteur des enjeux du moment.


Car comme le disait Jean Monnet dans ses mémoires "rien n'est possible sans les hommes, rien n’est durable sans les institutions"


Nous rendons hommage au maire de #SIGNES Monsieur Jean-Mathieu Michel.


La Rédaction.

Le Mag des Territoires Numériques

1er Partenaire média des collectivités numériques de France 

E-mail: contact@lemagdesterritoiresnumériques.com

Tél: 02 46 91 08 57

Adresse : 331 rue d'Alsace, 45160 Olivet

La rédaction est joignable du

Lundi au Vendredi : 

De 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Recevez nos actus !