• La rédaction Du MAG !

Martine Aubry : sa vision du Numérique

La Maire de Lille, Martine Aubry répondait à nos questions pour notre édition de Mars de 2020. Elle y livre sa vision du numérique pour sa commune et nous parle également de sa gestion de la crise face au Covid-19.

Martine Aubry - Maire de Lille

Pouvez-vous nous décrire ce que représente pour vous le numérique ?

Si le numérique est un progrès, il doit être un levier du bien-vivre ensemble en permettant de meilleures collaborations entre les personnes, des nouveaux possibles en suscitant des vocations ou encore en devenant un accélérateur de l’engagement et de la participation citoyenne.

Aujourd’hui à Lille, le numérique est devenu sans conteste un catalyseur de l’économique circulaire qui lie responsabilités environnementale et sociale en innovant par l’intelligence collective.

Toutefois, nous devons rester vigilants à ne laisser personne au bord de la route, parce qu’il n’y aurait rien de pire de creuser des inégalités quand la promesse du numérique doit être de mieux nous unir.

Pouvez-vous nous raconter votre premier souvenir sur internet ?

A partir de 1997, lorsque je suis devenue n°2 du Gouvernement en tant que  ministre de l’Emploi et de la Solidarité, il devenait évident qu’un bouleversement technologique majeur était en cours et que le « world wide web » qu’on utilisait auparavant dans quelques milieux allait connaître des développements considérables. A titre personnel, c’est plus tardivement que je me suis véritablement approprié l’usage d’internet et aujourd’hui, je ne saurais plus vivre sans. C’est devenu un outil de travail indispensable et précieux au quotidien, même s’il faut aussi y poser des garde-fous. Le droit à la déconnexion est nécessaire car tout ne se vit pas, heureusement, sur internet. C’est aussi, en matière culturelle, une ouverture sur le monde qui me permet parfois lorsque je n’ai pas pu le trouver en librairie, d’acheter par exemple le livre rare d’un auteur japonais.

Ce Magazine étant destiné aux décideurs politiques de France, avez-vous un message à faire passer ?

Dans toutes les transitions que nos sociétés ont rencontrées, nous avons dû nous poser la question de l’Ethique. Le numérique ne fait pas exception d’autant qu’il impacte tous les domaines de la société : emploi, environnement, service public ou encore les mobilités. Sans remettre en cause la « Neutralité de Net », nous devons toujours nous poser la question du gain du développement de l’innovation technologique en s’assurant des intérêts social et environnemental. C’est pourquoi, je suis attachée à ce que nous envisagions toute la chaine de valeur du numérique. Nous devons imposer que la production des matériels informatiques respecte des critères environnementaux et sociaux imposant la traçabilité de l’extraction des terres rares à l’intégration en usine.


Nous ne pouvons plus transiger sur le refus de l’obsolescence programmée sauf à prévoir une réelle filière de revalorisation et de recyclage subventionnée par les industriels du secteur.


Enfin, le numérique doit être une chance pour développer des nouveaux emplois et donner une chance à ceux qui n’en ont pas sans qu’ils soient exploités par l’ « Uberisation » ; A ce titre, je me réjouis que la justice ait rendue une décision exigeant qu’une plateforme salarie ses chauffeurs.

Comment faîtes-vous face à la crise qui traverse notre Pays ? 

Ma préoccupation immédiate a été d’organiser la protection de tous et de mettre en place les mesures barrière face à au virus : en fermant les équipements et les lieux publics pour éviter les rassemblements et risques de propagation, en instaurant des règles nouvelles sur nos marchés notamment. Le Plan de Continuité d’Activité mis en œuvre à la mairie, avec des agents sur le terrain et en télétravail, garantit les missions du service public municipal. Le point d’orgue de notre action dans cette période de confinement est l’action sociale envers les plus fragiles, mais aussi le soutien des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire - soignants, policiers, secours, aide à l’enfance - en accueillant leurs enfants en crèches ou à l’école. Pour faire face à l’isolement, le numérique a également une place centrale en permettant de télé-travailler, de garder le lien avec les autres ou de poursuivre sa scolarité.


C’est pourquoi, nous avons lancé avec Emmaüs Connect une collecte de dons d’ordinateurs, tablettes ou smartphones en faveur des foyers les plus touchés par la précarité numérique. Notre rôle est d’animer plus que jamais la solidarité lilloise et je sais que je peux compter sur elle dans ces temps difficiles.


Nous vous invitons à consulter le site : http://www.lille.fr/

Afin de connaître toutes les décisions de la ville pour faire face au #Covid19


La Rédaction

Le Mag des Territoires Numériques

1er Partenaire média des collectivités numériques de France 

E-mail: contact@lemagdesterritoiresnumériques.com

Tél: 02 46 91 08 57

Adresse : 331 rue d'Alsace, 45160 Olivet

La rédaction est joignable du

Lundi au Vendredi : 

De 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Recevez nos actus !